Extérieurs

Comment construire une petite piscine naturelle ?

Par Thomas — Piscine - 12 minutes de lecture
Plan de la piscine naturelle

Comment construire une petite piscine naturelle ?

Piscine naturelle : les étapes

  • Retirez la terre et mettez-la de côté;
  • Creusez un puits: commencez à creuser une fosse grossière, puis alignez les murs;
  • Couvrir les bords des puits avec des planches pour marcher – alors le sol autour des bords de la tranchée ne sera pas compacté;

La profondeur du bassin de baignade est au choix, toutefois, il est préférable d’opter pour une profondeur comprise entre 1,50 et 2 mètres afin de favoriser la circulation de l’eau (phénomène de convection).

Créer un lagunage pour un bassin de jardin naturel Pour ce faire, il faut prévoir une zone aquatique de lagunage contigüe au bassin qui fasse 40 % du volume du bassin, avec une profondeur d’environ 50 cm. Elle sera peuplée de bactéries, d’algues, de zooplancton et de plantes aquatiques.

En règle générale, vous avez deux solutions pour transformer votre piscine classique en bassin de baignade naturel : Soit conserver le bassin existant, et créer une zone de lagunage, aussi dite zone de filtration, à quelques mètres du bassin. Cette zone de lagunage servira à la filtration et à l’épuration de l’eau.

Comment transformer un étang en piscine naturelle ?

Une pompe placée dans la zone ‘filtre’ permet de pomper l’eau en continu et d’ainsi en assurer la richesse en oxygène. L’eau ainsi purifiée est injectée dans la partie baignade de l’étang afin que vous puissiez bénéficier toute l’année d’une eau de baignade cristalline. Tout cela sans produit chimique.

Pour construire votre piscine naturelle, vous devez choisir un emplacement semi-ombragé. Ainsi, vous limitez le développement des algues et créez un environnement idéal pour les plantes. Vous allez délimiter le bassin et les espaces de plantation avec un marquage au sol.

En règle générale, vous avez deux solutions pour transformer votre piscine classique en bassin de baignade naturel : Soit conserver le bassin existant, et créer une zone de lagunage, aussi dite zone de filtration, à quelques mètres du bassin. Cette zone de lagunage servira à la filtration et à l’épuration de l’eau.

Tapissez le sol de sable humide d’une hauteur de 5 cm. Recouvrez le sable d’un film géotextile en feutre synthétique de mêmes dimensions et profondeur. Posez une bâche en PVC d’environ 2 mm par-dessus le film géotextile. Cette bâche doit être de mêmes dimensions et profondeur que l’étang, plus 30 cm x 5 pour les bords.

Comment rendre un lac baignable ?

Eau claire de bassin

  • l’eau claire est l’eau dure. L’eau dure est la toute première condition pour avoir un bassin clair. …
  • Veillez à avoir assez de CO2. Les plantes à oxygène permettent d’avoir une eau claire. …
  • Combattez les algues filamenteuses. …
  • Placez des plantes à oxygène supplémentaires.

Pour nettoyer ce type d’espace, vous devez repêcher les algues filamenteuses, traiter l’eau avec de la paille d’orge ou du peroxyde d’hydrogène, l’entretenir par aération et retirer les débris végétaux en procédant à une extraction de l’eau ou en utilisant un aspirateur pour étangs.

Le grand plongeon pour le plein de fraîcheur.

  • Le lac du Lauzon (Hautes-Alpes) …
  • Le lac d’Oô (Haute-Garonne) …
  • Le lac d’Annecy (Haute-Savoie) …
  • Le lac du Salagou (Hérault) …
  • Lac de Nino (Corse du Sud) …
  • Le lac Sainte-Croix (Var et Alpes-de-Haute-Provence) …
  • Le lac de Serre-Ponçon (Hautes-Alpes et des Alpes-de-Haute-Provence)

Etape 1 : la définition des différentes zones de l’étang

  • Formez un carré de 6,5 m x 6,5 m avec la ficelle et les piquets.
  • Nettoyez et débroussaillez le sol.
  • Enlevez une couche de terre d’environ 20 cm sur toute la surface.
  • À l’intérieur, délimitez un autre carré de 5 m x 5 m pour déterminer les talus intérieurs.

Comment faire un étang naturel ?

La solution la plus naturelle consiste à ajouter une couche d’argile sur le fond. C’est cette technique qui a été utilisée dans le passé pour créer la plupart des mares. L’argile doit être épandue sur toute la surface, sur une épaisseur de 20 à 30 cm, puis damée vigoureusement.

Comment creuser un étang

  • Zoom sur le creusage d’un étang.
  • Étape 1 : Délimitez les différentes zones de l’étang.
  • Étape 2 : Creusez la terre.
  • Étape 3 : Imperméabilisez le fond de l’étang.
  • Étape 4 : Installez l’arrivée d’eau et l’évacuation, puis remplissez l’étang.

Une bâche de PVC disposée au fond de la mare peut remplir le même rôle. Les bâches en PVC sont de coût raisonnable, faciles à mettre en place et résistent au gel mais elles sont aussi plus fragiles, moins esthétiques et rendent difficile l’implantation de la végétation par manque de substrat.

Pour un étang entre 0,1 et 3 hectares, il faut remplir une déclaration comportant un descriptif des travaux ainsi qu’un document d’incidence. Pour un étang de 3 hectares ou plus, il faut vous faire une demande d’autorisation auprès de la préfecture.

Comment construire une piscine ?

Piscine naturelle : les étapes

  • Retirez la terre et mettez-la de côté;
  • Creusez un puits: commencez à creuser une fosse grossière, puis alignez les murs;
  • Couvrir les bords des puits avec des planches pour marcher – alors le sol autour des bords de la tranchée ne sera pas compacté;

La profondeur du bassin de baignade est au choix, toutefois, il est préférable d’opter pour une profondeur comprise entre 1,50 et 2 mètres afin de favoriser la circulation de l’eau (phénomène de convection).

Créer un lagunage pour un bassin de jardin naturel Pour ce faire, il faut prévoir une zone aquatique de lagunage contigüe au bassin qui fasse 40 % du volume du bassin, avec une profondeur d’environ 50 cm. Elle sera peuplée de bactéries, d’algues, de zooplancton et de plantes aquatiques.

Pour une piscine naturelle, un liner gris donne à l’eau une couleur qui rappelle celle des rivières.

A voir aussi :
D’après les études disponibles, le CBD n’a pas d’effets toxiques majeurs. En…

Comment construire soi-même une piscine naturelle ?

Pour construire votre piscine naturelle, vous devez choisir un emplacement semi-ombragé. Ainsi, vous limitez le développement des algues et créez un environnement idéal pour les plantes. Vous allez délimiter le bassin et les espaces de plantation avec un marquage au sol.

La profondeur du bassin de baignade est au choix, toutefois, il est préférable d’opter pour une profondeur comprise entre 1,50 et 2 mètres afin de favoriser la circulation de l’eau (phénomène de convection).

Les plantes pour un étang de baignade doivent être solides, à croissance rapide et avoir de profondes racines….un bassin de baignade

  • un bassin de baignade.
  • un bassin de filtration où les plantes aquatiques purifient l’eau.
  • un espace de régénération où des cascades accélèrent l’oxygénation de l’eau (facultatif)

Créer un lagunage pour un bassin de jardin naturel Pour ce faire, il faut prévoir une zone aquatique de lagunage contigüe au bassin qui fasse 40 % du volume du bassin, avec une profondeur d’environ 50 cm. Elle sera peuplée de bactéries, d’algues, de zooplancton et de plantes aquatiques.

Quel liner pour une piscine naturelle ?

Quel bois pour une piscine naturelle ?

Quelle couverture pour une piscine naturelle ?

Quelles plantes pour une piscine naturelle ?

Liste des plantes épuratrices pour votre bassin :

  • Acorus calamus (variété panachée)
  • Alisma plantago (facile à planter)
  • Butomus (ombelle rose décorative)
  • Caltha palustris.
  • Carex (toutes espèces)
  • Cyperus (attention avec les bâches epdm).
  • Glycera maxima.
  • Hippuris vulgaris.

Les plantes faciles à réussir

  • Le nénuphar : La star des bassins. …
  • L’hippuris aquaticum : C’est une plante aquatique à la fois oxygénante et décorative. …
  • Le pontederia cordata : Le pontederia ne passe pas inaperçu dans un jardin aquatique. …
  • Le caltha palustris : C’est la première à fleurir.

Pour construire votre piscine naturelle, vous devez choisir un emplacement semi-ombragé. Ainsi, vous limitez le développement des algues et créez un environnement idéal pour les plantes. Vous allez délimiter le bassin et les espaces de plantation avec un marquage au sol.

Il est quand même possible de transformer une mare ou un bassin d’agrément en authentique baignade naturelle et ce, sans l’emploi de biocides. Pour cela, il vous suffit de travailler avec la nature plutôt que d’essayer de lutter contre elle, en vain. Plébiscitez les plantes hydrophytes !

Comment fonctionne une piscine naturelle ?

Pour construire votre piscine naturelle, vous devez choisir un emplacement semi-ombragé. Ainsi, vous limitez le développement des algues et créez un environnement idéal pour les plantes. Vous allez délimiter le bassin et les espaces de plantation avec un marquage au sol.

La profondeur du bassin de baignade est au choix, toutefois, il est préférable d’opter pour une profondeur comprise entre 1,50 et 2 mètres afin de favoriser la circulation de l’eau (phénomène de convection).

La piscine naturelle ou biologique, aussi appelée étang de baignade, est la solution idéale pour celles et ceux qui veulent retrouver dans leur jardin la sensation des bains en pleine nature, dans les cours d’eau, les lacs ou les ruisseaux de montagne par exemple.

La piscine naturelle permet de trouver un compromis entre esthétique, santé et plaisir de la baignade. Bien conçue au départ, elle ne nécessite aucun produit chimique pour son entretien, c’est l’écosystème qui se charge de la purification de l’eau.

Quelle doit être la profondeur d’une piscine naturelle ?

Piscine naturelle : les étapes

  • Retirez la terre et mettez-la de côté;
  • Creusez un puits: commencez à creuser une fosse grossière, puis alignez les murs;
  • Couvrir les bords des puits avec des planches pour marcher, alors le sol autour des bords de la tranchée ne sera pas compacté;

Pour construire votre piscine naturelle, vous devez choisir un emplacement semi-ombragé. Ainsi, vous limitez le développement des algues et créez un environnement idéal pour les plantes. Vous allez délimiter le bassin et les espaces de plantation avec un marquage au sol.

Piscine naturelle : les bonnes dimensions En règle générale, la zone de filtration-régénération doit être au moins équivalente à l’aire de baignade : soit une superficie totale de 80 m2 pour un bassin natatoire de 40 m2.

Parmi celles-ci, on retrouve l’Hippuris, la renoncule aquatique ou encore l’Elodée. Les plantes décoratives : bien entendu, ces plantes sont facultatives. Pour décorer votre piscine naturelle, utilisez des nénuphars, des papyrus ou encore des lotus.

Comment faire un bassin biologique ?

Pour construire votre piscine naturelle, vous devez choisir un emplacement semi-ombragé. Ainsi, vous limitez le développement des algues et créez un environnement idéal pour les plantes. Vous allez délimiter le bassin et les espaces de plantation avec un marquage au sol.

Les plantes pour un étang de baignade doivent être solides, à croissance rapide et avoir de profondes racines….un bassin de baignade

  • un bassin de baignade.
  • un bassin de filtration où les plantes aquatiques purifient l’eau.
  • un espace de régénération où des cascades accélèrent l’oxygénation de l’eau (facultatif)

La profondeur du bassin de baignade est au choix, toutefois, il est préférable d’opter pour une profondeur comprise entre 1,50 et 2 mètres afin de favoriser la circulation de l’eau (phénomène de convection).

Creuser le bassin Creuser les contours de votre bassin en suivant le tracé fait au sol grâce à un tuyau d’arrosage. Commencer par la périphérie, puis progresser en modelant des paliers successifs offrant différentes profondeurs d’eau aux plantes aquatiques. Terminer par la zone la plus profonde.

Comment utiliser la pouzzolane dans un bassin ?

Paillis de pouzzolane : mise en place Répartissez ensuite la pouzzolane de manière homogène, sans trop enterrer le collet des plantes. Pour le paillage des massifs, rocailles, pieds d’arbustes, il est conseillé de prévoir une couche épaisse (5 à 10 cm). En pot, 2 ou 3 cm suffisent.

La zéolite et la filtration Vous pouvez l’utiliser dans une filtration de bassin lors d’un excès de d’ammoniac après un traitement par exemple. Elle peut aussi être utilisée en filtration permanente. Attention toutefois de surveiller toute saturation. Dans ce cas un ratio minimum de 1 kg/m3 sera préconisé.

La pouzzolane Épaisseur : 3 à 4 cm sur bâche tissée; 8 à 10cm sur sol nu.

Le nettoyage de la pouzzolane n’a rien de compliqué. En effet, il suffit de la rincer à l’eau froide après l’avoir sortie à l’aide d’une grande pelle (certaines personnes arrivent même à l’extraire manuellement). De préférence, l’usage d’un seau et d’un gobelet est recommandé pour ne pas altérer la texture de la roche.

Quelle plante pour filtrer un bassin ?

Eau claire de bassin

  • l’eau claire est l’eau dure. L’eau dure est la toute première condition pour avoir un bassin clair. …
  • Veillez à avoir assez de CO2. Les plantes à oxygène permettent d’avoir une eau claire. …
  • Combattez les algues filamenteuses. …
  • Placez des plantes à oxygène supplémentaires.

Au centre du bassin, placer des espèces immergées à hautes tiges, comme les lotus, nénuphars ou nymphéas. Elles vont créer de l’ombre en été et prévenir ainsi la prolifération des algues. En hiver, elles disparaissent de la surface de l’eau pour permettre au soleil de réchauffer le bassin.

Superposez une mousse à alvéoles grossières et une mousse à alvéoles fines d’environ 5 cm d’épaisseur dans le sens de circulation de l’eau. Introduisez des bactéries nitrifiantes vendues en animalerie. Placez le filtre au-dessus du niveau de l’eau, sur la berge, et connectez-le éventuellement à une cascade.

De 10 à 20 cm : Caltha palustris, Typha angustifolia, Pontederia. De 20 à 35 cm : renoncule d’eau, petit jonc. De 35 à 1m : lotus, nénuphar, nénuphar jaune, thalia. Plantes flottantes : jacinthes d’eau, lentilles d’eau et châtaignes d’eau.

(Visited 161 times, 1 visits today)

Thomas

Bonjour, je m'appelle Thomas. J'ai eu 50 ans cette année et j'en savoure chaque minute ! J'ai travaillé dans le monde de l'entreprise pendant 20 ans et j'ai finalement décidé de me concentrer sur ma passion - l'écriture. Je suis journaliste depuis plus de 10 ans maintenant, et j'aime la liberté que me procure le travail en free-lance. J'ai rejoint Espace-Constructions-Maisons.fr parce que j'apprécie leur ligne éditoriale éclectique - c'est tout comme moi ! J'adore surfer et lire, c'est donc l'endroit idéal pour moi ! Bonne lecture !

Voir les publications de l'auteur