Autos et Motos

Conduite automobile : comprendre les raisons pour lesquelles certains individus éprouvent des difficultés à apprendre

Par Rémy - 6 minutes de lecture

Le stress, le manque d’expérience de la conduite et l’excès de confiance sont les raisons pour lesquelles plus de la moitié des personnes qui passent leur permis de conduire échouent du premier coup.

Y a-t-il des personnes qui ne devraient pas du tout prendre le volant d’une voiture ?

Il n’y a pas de personnes qui ne peuvent pas être formées

Alain P. est moniteur dans une auto-école à Bruxelles, il est convaincu que tout le monde peut apprendre à conduire une voiture, mais que le plus important est de s’exercer autant que possible. Selon lui, le stress peut être un obstacle la première fois, mais si vous ne réussissez pas, vous devez apprendre, et non pas vous présenter à l’examen en espérant que tout ira bien : « Les gens ne réussissent pas l’examen parce qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils ne savent pas encore conduire une voiture. Ils pensent que les 30 heures requises par l’État Belge sont suffisantes et qu’après avoir passé le test du code de la route et le test de conduite à l’auto-école, ils peuvent passer directement le permis de conduire. Mais ce n’est généralement pas le cas. »

Selon le moniteur, beaucoup de choses dépendent de la prise de conscience des futurs conducteurs. Dans les campagnes, ceux qui apprennent à conduire se rendent compte qu’ils ont encore besoin de conduire dans les grandes villes donc les étudiants de ces villes rurales achètent des leçons de conduite supplémentaires. Cependant, les personnes qui habitent à Bruxelles, par exemple, sont trop sûres d’elles et pensent qu’elles sont tout de suite prêtes pour l’examen.

À voir aussi :   Toute nouvelle Triumph Trident 660 : trois fois plus d'avantages !

« Quand une personne commence à prendre le volant et à conduire, vous pouvez dire dès ses premiers tours de roues s’il possède le niveau pour conduire un véhicule. Il arrive également que l’élève soit un bon conducteur au début souvent parce qu’il a fait un apprentissage anticipé, mais que quelque chose se produit et qu’il cesse de s’améliorer. J’essaie alors d’expliquer qu’il n’y a plus de progrès, qu’il devra conduire davantage, mais souvent cela cause un stress supplémentaire », précise-t-il.

Noah G., qui travaille comme examinateur final au permis de conduire, conseille également de ne pas abandonner, affirmant que tout le monde peut conduire une voiture et qu’il n’y a pas tant de personnes que ça qui ont du mal à passer l’examen : « Environ 48 % des gens passent leur permis de conduire du premier coup. Si vous ne réussissez pas du premier coup, vous réussissez généralement l’examen la deuxième ou la troisième fois. Il y a des personnes qui ont essayé plus de 20 fois, mais c’est des cas rares. »

Manque de compréhension chez les futurs conducteurs

Il y a trois raisons pour lesquelles les personnes échouent à l’examen de conduite : trop d’excitation ou de peur, un manque de connaissances, et parfois juste de la malchance.

« Les jeunes de 18 ans ont tendance à échouer du premier coup à la partie pratique de l’examen parce qu’ils n’ont jamais passé d’examen dans leur vie et qu’ils sont donc très stressés. Les personnes âgées ont parfois des troubles de la mémoire et perdent un peu de temps. Parfois, le manque de chance joue également un rôle : si le temps est mauvais ou si une ambulance s’arrête dans la rue, les candidats à l’examen s’excitent et commettent des erreurs inutiles », explique le moniteur de conduite.

À voir aussi :   Devis d'assurance moto en ligne : comment bien choisir sa police d'assurance ?

« Noah l’examinateur, identifie le plus gros problème comme étant le manque de jugement de ceux qui apprennent à conduire : « Dans les auto-écoles, les futurs conducteurs sont davantage formés au contrôle mécanique de la voiture, mais ils devraient comprendre qu’ils sont des usagers de la route et qu’ils doivent communiquer avec les autres conducteurs au regard de la sécurité routière. Les gens ne se heurtent pas lorsqu’ils marchent dans la rue parce qu’ils établissent un contact visuel, observent les mouvements et l’environnement de l’autre, et c’est ce qu’ils doivent faire au volant d’une voiture.

Psychologue : les situations stressantes de la vie ne peuvent être évitées

Certaines personnes s’adressent même à des psychologues en raison de l’anxiété qu’elles ressentent avant l’examen de conduite. On estime qu’une personne stressée ne doit pas renoncer à un objectif simplement parce qu’il est difficile à atteindre ou parce qu’il lui inspire une grande peur : « En nous limitant, nous compromettons la qualité de notre vie (je ne passe pas mon examen parce que c’est stressant, alors je préfère ne pas conduire). Il est préférable de se limiter de la manière suivante : si j’ai peur de la vitesse, je choisis de ne pas rouler plus vite que, disons, 120 km/h, etc. ».

Il est impossible d’éviter complètement les situations de stress, il faut donc apprendre différentes façons de se gérer pendant ces situations. Tout d’abord, il est très important de changer vos pensées, car la pensée positive transforme les pensées craintives en pensées plus rationnelles. Les personnes fréquemment en stress devraient également apprendre des exercices de gestion de l’attention qui les aident à se concentrer et à se focaliser sur l’activité en cours plutôt que sur des émotions telles que l’anxiété et la peur de l’échec.

À voir aussi :   Code de la route peut on doubler un tracteur sur ligne blanche ?

Il est également préférable de ne rien dire à personne avant de se rendre à l’examen de conduite : « Ceux qui se sentent les plus stressés sont ceux qui annoncent à la moitié de leurs amis Facebook qu’ils vont passer leur permis de conduire dans quelques heures. »

Apprendre à conduire peut être une expérience stressante pour certains individus. En effet, plusieurs facteurs peuvent entraver leur apprentissage, tels que le manque d’expérience en matière de coordination ou encore une mauvaise compréhension des règles du code de la route. De plus, certaines personnes peuvent éprouver un niveau élevé d’anxiété au volant, ce qui peut rendre l’apprentissage encore plus difficile. Dans cet article, nous explorons les différentes raisons qui peuvent rendre l’apprentissage difficile et proposer des solutions pour y remédier.

(Visited 132 times, 1 visits today)

Rémy

Rémy

Je m'appelle Rémy et je suis un rédacteur web spécialisé dans le domaine du sport mécanique. Depuis mon plus jeune âge, j'ai été fasciné par les voitures et les motos, et j'ai toujours su que je voulais travailler dans ce secteur. Après des études en journalisme et en communication, j'ai commencé ma carrière en tant que journaliste automobile pour un magazine spécialisé. J'y ai acquis une solide expérience de terrain en testant des véhicules de toutes sortes sur les routes et sur circuit. Ensuite, j'ai décidé de me lancer dans la rédaction web pour partager mes connaissances avec un public plus large. Je crée du contenu varié autour des sujets liés à la voiture, la moto, les assurances et le permis de conduire. Je suis passionné par tout ce qui touche au sport mécanique : courses automobiles ou motocross, rallyes, compétitions de dragsters... Tout cela me fascine ! C'est pourquoi je suis constamment à l'affût des dernières actualités du monde automobile et moto pour proposer à mes lecteurs un contenu riche en informations. Aujourd'hui, je travaille comme freelance pour différentes entreprises spécialisées dans le sport mécanique.

Voir les publications de l'auteur